Page 2 sur 2

Re: Convocation tribunal pour contestation amende

MessagePosté: Dim Déc 17, 2017 9:59 pm
par Jeanmi
Koros, on veut bien vous croire mais il faut prendre en compte le principe de fonctionnement du radar et les autres détails...
Si ce radar est un radar chantier, il n'y a rien de choquant à ce qu'il soit vérifié le 22/02/2017 puisqu'il doit y passer un fois par an !
Ensuite, vu le type de radar et si c'est bien un radar chantier, le fait que vous rouliez au régulateur à 90 Km/h ne veut pas dire que vous n'étiez pas en infraction puisque si c'est un radar chantier, c'est peut-être que vus étiez dans une zone de chantier, avec une modulation de la vitesse limite...
Par ailleurs, il me parait plus que surprenant que vous indiquiez que ce radar (chantier) était appelé à devenir fixe ! C'est à dire ?
Le radar chantier se déplace (donc il est mobile, sur une espèce de remorque) alors qu'un fixe ne bouge pas...; donc un radar chantier n'est pas destiné à être fixe...
Concernant la photo, il m'aurait paru plus prudent d'en demander un exemplaire fain que vous puissiez un peu l'examiner avant...; s'il y a trois véhicules dessus, avez vous vu votre véhicule avec la partie noire du véhicule en infraction ?
Quelle était la vitesse retenue ? Si le radar avait un bug, il est tout à fait possible que la photo fasse apparaître des renseignements importants allant dans votre sens, mais si vous n'avez pas la dite photo, vous allez avoir du mal à organiser votre défense sur vos seuls dires que ce radar présentait un dysfonctionnement pas tout à fait à la période où vous avez été flashé...

Re: Convocation tribunal pour contestation amende

MessagePosté: Lun Déc 18, 2017 4:01 am
par Abracada
Bonjour
Koros a écrit:.
Je demande donc à bénéficier de ce doute et à être relaxé de cette verbalisation.
Voilà, cela me semble clair, non ?

Personne ne vous dit que c'est pas clair ...
Mais c'est clair aussi que vous n'avez toujours pas compris que "le doute" n'est pas un argument valable ni utilisable devant le Tribunal de Police ...
Comme on vous l'a déjà dit, pour une relaxe, vous ne devez pas prouver "le doute", mais vous devez prouver que vous n'avez pas commis l'infraction ...
Ce n'est pas la même chose ...
Il n'existe pas de "bénéfice de doute" en matière contraventionnelle ...