Légalité d'un par buffle

Discussions: permis à points, stages de récupération, contrôle radar fixe ou mobile, droit routier, examen du code de la route, contestation devant le tribunal de police ou administratif...
Règles du forum
Ce forum est dédié aux discussions concernant : permis à points, stages de récupération, contrôle radar fixe ou mobile, droit routier, examen du code de la route, contestation devant le tribunal de police ou administratif...
IMPORTANT : Ce forum est un forum d'échanges entre particuliers. Si vous recherchez les conseils d'un avocat, nous vous recommandons de consulter l'annuaire des avocats membres de l'association.

Légalité d'un par buffle

Messagepar salvatore2a » Mar Oct 31, 2006 5:12 pm

Bonjour,

Je m'interroge sur la légalité du par buffle qui équipe mon 4x4, en cherchant un peu j'ai lu qu'une directive européenne les autorise si ils respectent certaines normes (ne pas dépasser les ailes, ne pas dépasser le capot, ne pas présenter de parties saillantes ...).

Il est homologué puisque installé en concession, bien que je ne croise jamais de buffle :wink: je souhaite le conserver car il me sert à écarter les ronces et autres branches lorsque je roule sur des chemins mal entretenus.

Est ce que je risque une amende ?

Merci d'avance
salvatore2a
 


Messagepar Aléa » Mar Oct 31, 2006 8:58 pm

Bonsoir,

S'il a été monté sur un véhicule réceptionné sans, vous risquez une amende de 45 euros quand bien même il aurait été monté en concession.

Si mes lectures sont bonnes, je crois qu'à partir de 2007 il faudra que ces accessoires aient une homologation européennne et non plus uniquement celle du constructeur.

Voici de la lecture :

J.O n° 181 du 6 août 2006 page 11783

texte n° 18
Décrets, arrêtés, circulaires
Textes généraux
Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer
Arrêté du 28 juillet 2006 relatif à l'utilisation de systèmes de protection frontale sur les véhicules à moteur
NOR: EQUS0601636A
Le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer,
Vu la directive 70/156/CEE du Conseil du 6 février 1970 concernant le rapprochement des législations des Etats membres relatives à la réception des véhicules à moteur et de leurs remorques, modifiée en dernier lieu par la directive du Parlement européen et du Conseil 2006/40/CE du 17 mai 2006 ;
Vu la directive 2003/102/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 relative à la protection des piétons et autres usagers vulnérables de la route en cas de collision avec un véhicule à moteur et modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil ;
Vu la décision 2004/90/CE de la Commission du 23 décembre 2003 concernant les prescriptions techniques pour la mise en oeuvre de l'article 3 de la directive 2003/102/CE relative à la protection des piétons et autres usagers vulnérables de la route en cas de collision avec un véhicule à moteur et modifiant la directive 70/156/CEE,
Vu la directive 2005/66/CE du Parlement européen et du Conseil du 26 octobre 2005 relative à l'utilisation de systèmes de protection frontale sur les véhicules à moteur et modifiant la directive 70/156/CEE du Conseil ;
Vu la décision 2006/368/CE de la Commission du 20 mars 2006 concernant les prescriptions techniques détaillées pour la réalisation des essais prévus dans la directive 2005/66/CE du Parlement européen et du Conseil relative à l'utilisation de systèmes de protection frontale sur les véhicules à moteur ;
Vu le code de la route, et notamment ses articles L. 311-1, R. 311-1, R. 317-23 et R. 321-1 à R. 321-24 ;
Vu l'arrêté du 19 juillet 1954 relatif à la réception des véhicules automobiles, modifié en dernier lieu par l'arrêté du 3 mai 2004 ;



Vu l'arrêté du 16 septembre 1994 relatif à la réception communautaire (CE) des types de véhicules, de systèmes ou d'équipements, modifié en dernier lieu par l'arrêté du 27 septembre 2002 ;
Vu l'arrêté du 18 mai 2004 relatif à la protection des piétons et autres usagers vulnérables de la route en cas de collision avec un véhicule à moteur ;
Sur la proposition du directeur de la sécurité et de la circulation routières,

Arrête :
Article 1
Les systèmes de protection frontale visés par le présent arrêté sont les structures distinctes des pare-chocs telles qu'un pare-buffles ou un pare-chocs complémentaire, destinés à protéger la surface extérieure du véhicule, au-dessus et/ou au-dessous du pare-chocs monté d'origine, en cas de collision avec un objet, dont les caractéristiques sont définies à l'annexe I de la directive 2005/66/CE susvisée.
Ces systèmes de protection frontale peuvent être montés d'origine sur les véhicules neufs ou commercialisés en tant qu'entités techniques distinctes destinées à être installées sur certains types de véhicules en service.
Article 2
Au sens du présent arrêté, on entend par « véhicule » tout véhicule à moteur de la catégorie internationale M1 d'une masse totale autorisée ne dépassant pas 3,5 tonnes, et tout véhicule à moteur de catégorie internationale N1. Les catégories internationales M1 et N1 sont définies à l'annexe II de la directive 70/156/CEE susvisée. Ces catégories de véhicules concernent les voitures particulières et les camionnettes définies à l'article R. 311-1 du code de la route ainsi que certaines catégories de véhicules automoteurs spécialisés tels que les autocaravanes, les ambulances et les véhicules funéraires.
Article 3
Les systèmes de protection frontale visés à l'article 1er du présent arrêté doivent être conformes aux dispositions de la directive 2005/66/CE et de la décision 2006/368/CE de la Commission susvisées.
Ces dispositions sont applicables à la réception communautaire (CE) ou nationale des véhicules s'ils sont équipés d'origine de ces systèmes et à la réception des entités techniques distinctes, telles que définies par la directive 2005/66/CE susvisée.

Les réceptions communautaires sont délivrées en France conformément aux dispositions définies aux articles 1er à 7 de l'arrêté du 16 septembre 1994 susvisé.

Article 4
Les systèmes de protection frontale visés par le présent arrêté portent, conformément aux dispositions de l'annexe II de la directive 2005/66/CE susvisée, le marquage de réception CE, la dénomination commerciale et la marque du dispositif apposés de façon indélébile et clairement lisible, même lorsque le système est monté sur le véhicule.
Le marquage de réception CE indique, le cas échéant, si le système a été réceptionné en prenant en compte les dispositions particulières prévues aux paragraphes 3.1.1.1 et 3.1.2.1 de l'annexe I de la directive 2005/66/CE susvisée, pour son installation sur les véhicules non soumis aux dispositions de la directive 2003/102/CE susvisée.

Article 5
Les systèmes de protection frontale réceptionnés en tant qu'entités techniques distinctes ne peuvent être distribués, commercialisés ou mis sur le marché sans être accompagnés d'une liste des types de véhicules pour lesquels le système de protection frontale est réceptionné et des instructions de montage claires conformément aux dispositions du paragraphe 2.2 de l'annexe I de la directive 2005/66/CE susvisée.

Article 6
Les dispositions du présent arrêté sont applicables :
- à dater du 25 novembre 2006 en ce qui concerne la réception CE ou nationale de nouveaux types de véhicules équipés d'un système de protection frontale et la mise sur le marché en tant qu'entité technique de tout nouveau type de système de protection frontale ;
- à dater du 25 mai 2007 en ce qui concerne tous les véhicules mis pour la première fois en circulation équipés d'un système de protection frontale et tous les systèmes de protection frontale commercialisés en tant qu'entités techniques distinctes.

Article 7
Le directeur de la sécurité et de la circulation routières est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 28 juillet 2006.
Aléa
 
Messages: 5654
Enregistré le: Ven Déc 19, 2003 12:04 am

Messagepar Vattimo » Jeu Nov 02, 2006 12:03 pm

Bonjour,

Il suffit de monter un nouvel accessoire marqué (CE, marque...) à condition que celui-ci soit homologué pour votre véhicule, sinon vous passerez par la case 'portefeuille'...

Bien à vous.
Vattimo
 

Messagepar salvatore2a » Jeu Nov 02, 2006 12:47 pm

Merci pour vos réponses, il ne me reste plus qu'a me balader avec cet article :lol: , en effet certains ont été alignés malgré l'homologation de leur pare buffle.
(Le mien est homologué et conforme au véhicule)
salvatore2a
 

Messagepar Vattimo » Jeu Nov 02, 2006 1:39 pm

salvatore2a a écrit:Merci pour vos réponses, il ne me reste plus qu'a me balader avec cet article :lol: , en effet certains ont été alignés malgré l'homologation de leur pare buffle.
(Le mien est homologué et conforme au véhicule)


Re,

Le fait que cet accessoire soit homologué et conforme au véhicule n'est pas suffisant ;

Qu'un (ancien) accessoire homologué par le constructeur n'est donc plus suffisant au regard des textes ;

Qu'en effet, il faut obligatoirement que l'accessoire soit marqué de manière lisible, surtout s'il est monté sur véhicule ;

Que ces indications doivent comporter le marquage de réception CE, la dénomination commerciale et la marque du dispositif ;

De plus, cet accessoire doit obligatoirement être prévu pour votre type de véhicule et réceptionné en tant que tel ;

Si l'accessoire n'est pas marqué comme il est dit ;

Ou / et si l'accessoire n'est pas prévu pour le type précis du véhicule ;

Bing !
Vattimo
 

Messagepar salvatore2a » Jeu Nov 02, 2006 7:23 pm

Je sais que je suis casse pieds, mais certains fourgons blancs avec des ornements bleu et rouge, ainsi qu'une cocarde 8) qui circulent dans ma ville possèdent des pare buffles, ces véhicules ne sont visiblement pas de cette année (au vu leur état), ils ne sont donc probablement pas conformes à la législation ? :shock:

(Ce post est une plaisanterie bien sûr, mais par contre les fourgons de CRS équipés de pare buffle existent.)
salvatore2a
 



Retourner vers Infractions routières, permis à points

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron

Notre site Forum entraide auto-moto est listé dans la catégorie Automobile : Forum auto de l'annuaire Conference referencement Google