Vice caché - vendeur

Discussions: assurances automoto, constat, accident responsable, formule tiers ou tous risques, achat et vente de véhicule d'occasion, par réseau de concessionnaires, garagistes ou annonces entre particuliers, bonus-malus, vice caché, revente, expertise auto...
Règles du forum
Ce forum accueille les discussions suivantes: assurances automoto, constat, accident responsable, formule tiers ou tous risques, achat et vente de véhicule d'occasion, par réseau de concessionnaires, garagistes ou annonces entre particuliers, bonus-malus, vice caché, revente, expertise auto...

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar Jeanmi » Mer Jan 31, 2018 10:14 pm

Bien sûr, des fausses factures, mentir,...et puis quoi encore ? Vous êtes vraiment pas bien ou quoi ? Avez vous déjà assisté à une expertise contradictoire au moins ?
Vous imaginez un peu un expert s'amuser à de telles pratiques ? Je vous assure qu'il ne ferait pas long feu dans l'expertise...
Nous n'avons aucun intérêt à faire ce genre de malversations, nos honoraires sont fixés à l'avance et je ne vois pas bien l'intérêt d'envoyer quelqu'un au casse pipe sachant que son dossier est perdu d'avance...
Il faut arrêter d'écouter les dires des uns et des autres ou de regarder un peu trop la télé...
Comme déjà indiqué, heureusement qu'l y a des expertises amiables contradictoires, cela évite d'engorger encore plus les tribunaux qui n'ont pas besoin de cela...
Jeanmi
 
Messages: 9463
Enregistré le: Sam Aoû 02, 2008 5:53 pm
Localisation: Nord bourgogne


Re: Vice caché - vendeur

Messagepar major » Jeu Fév 01, 2018 9:18 am

Salut Jeanmi

http://www.leparisien.fr/faits-divers/e ... 928269.php

Juste une recherche rapide, édifiant quand même et récent...

Au fait y a t'il des statistiques pour les expertises "dites amiables " et leur résolution ?
On aimerai connaitre combien de clients ont acceptées de bon cœur à régler des frais qui n’étaient pas des vices cachés...
AMHA il ne doit pas y avoir beaucoup de véhicules repris par le vendeur.

J'ai conseillé à plusieurs reprises un vendeur à rependre un véhicule devant la mauvaise foi de l'acheteur soutenu par ses conseillés...
Cela ne s'appelle pas une résolution d'un problème par expertise mais du bon sens...

Les véhicules on été vendus par la suite selon certains critères, pas un n'a eu à se plaindre ce cette manière de vendre..
En principe c'est aux assureurs de faire le tri avant d'envoyer le client auprès de sa PJ.
Comme cette PJ parait pour le client "gratuite" donc pourquoi de priver en revanche peu franchissent le pas de l'action Judiciaire contrairement à ce que vous indiquez.
En fait là on ne rigole plus il faut déposer une plainte, prendre un avocat etc...immobilisation du véhicule pour un résultat souvent décevant...
major
 
Messages: 101
Enregistré le: Ven Déc 06, 2013 6:20 pm

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar Jeanmi » Jeu Fév 01, 2018 9:46 am

Quel rapport votre lien avec les expertises amiables contradictoires ? Aucun...
Ce problème est en instruction et j'espère que l'ex-expert concerné (déjà suspendu) va prendre cher (il était de toute façon proche de la retraite...); pour info, il y a eu d'autres scandales de ce genre et un expert a pris deux ans ferme (un an pour le réparateur) !
C'est exactement ce que j'indiquai dans mon dernier message, ce genre d'attitude ne dure pas longtemps et coûte très cher...; outre les sanctions professionnelles (suspension, radiation avec interdiction d'exercer), il y a un risque pénal à s'amuser à faire des faux je le rappelle,..., sans parler de voir fuir les assureurs et autres mandants avec leurs missions !
On ne peut pas s'amuser à dire que c'est blanc si c'est noir, nous n'y avons aucun intérêt; par contre, si l'on donne notre avis, le tiers que l'on représente est en droit de ne pas le suivre, mais à lui d'en assumer les conséquences derrière...
Vous connaissez quelqu'un qui a repris une voiture ? Et alors, cela lui a coûter combien finalement ? Rien puisqu'il l'a revendu (peut-être plus cher)en corrigeant le petit défaut qui était présent...
S'il avait été en justice, cela aurait durer deux ou trois ans à se pourrir la vie avec un dossier merdeux, en étant à peu près sûr d'être condamné derrière à annuler la vente, se prendre les dépends, les frais de garde, d'expertise judiciaire,...
Bref, malheureusement (ou pas), les vendeurs pro sont présumés être responsables, sont censés tout savoir d'un véhicule vendu (même les vices cachés ce qui est débile), mais c'est la loi, c'est comme cela et ce n'est pas moi qui l'a écrite...
Après, chacun fait comme il veut, mais il faut assumer après si les choses tournent mal...
Vous voulez des statistiques ? Pour moi sur 10 dossiers, il y a en a 6 ou 7 sur lesquels on trouve un accord amiable, et pour les 3 ou 4 restants, un ou deux iront en justice...
Le dernier pro contre qui j'étais n'a rien vouloir savoir malgré sa bonne foi évidente, il n'a pas voulu prendre en charge ce qui lui incombait (panne dans délai de six mois de garantie de conformité), le dossier a fini en expertise judiciaire, et non seulement l'expert judiciaire a validé à 100% ce que j'avais indiqué, mais il a en plu trouvé des choses en plus confirmant la responsabilité du vendeur (je n'avais pas voulu poursuivre le démontage et heureusement...).
Donc, au lieu de payer une réparation à 4000, on est passé à 6500, sans parler des frais d'expertise, la location d'un box pour stocker le véhicule (plus cher en frais de garde que chez le concessionnaire),..., bref, cela va lui coûter entre 9000 et 12000 euros !!!
Jeanmi
 
Messages: 9463
Enregistré le: Sam Aoû 02, 2008 5:53 pm
Localisation: Nord bourgogne

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar major » Jeu Fév 01, 2018 12:34 pm

Salut Jeanmi

Le lien a pour but de faire comprendre qu'il n'y a pas vraiment de contrôle dans votre profession.
Cela prouve qu'il y ait des failles conséquentes dans les procédures d'expertises.
Là de nombreuses personnes se sont retrouvées en mauvaise posture.
Cette affaire est quand même importante pose interrogation sur de nombreux plans...
Bien sur ce ne sont que des cas extrêmes mais imprévisibles pour un particulier de bonne foi.

Contrairement à ce que tu peut en déduire sur mes remarques je connais assez bien les expertises automobiles.
J'ai eu à donner mon point de vue dans certaines circonstances ou le "défaut caché" en fait provenait d'un processus industriel défaillant.
C'est par hasard au cours d'une discussion entre deux experts j'ai pu démontrer d’où venait le souci.
J'espère que vous experts vous êtes capable de vous adjoindre d'une tierce personne ayant capacité à démontrer d’où proviennent le ou les défauts quand il y a doute.

Un autre occasion là sur un site ou l'acheteur prétendait à un vice caché.
Bien entendu conforté fortement par l'expert 'amiable".
J'ai briffé le vendeur en lui expliquant qu'effectivement ce défaut était normal puisque le constructeur à l'époque ne connaissait pas certaines techniques industrielles appropriées afin d'éviter ce défaut.
Je lui avait indiqué qu'il y avait eu démontage avant l'expertise dites "amiable" donc nullité de la procédure.
Je lui avait même conseillé à reprendre le véhicule, le faire réparer et le revendre avec une plus value.

Cdt
major
 
Messages: 101
Enregistré le: Ven Déc 06, 2013 6:20 pm

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar V1sang » Jeu Fév 01, 2018 3:25 pm

Malheureusement, Major, Vous confondez un peu tout...
Entre le scandale VO qui concerne que quelques (ex)experts pour des procédures de remise en circulation de véhicule ayant fait l'objet de procédure VE (VGE et VEI) et les expertises amiables et contradictoires...
De la même manière, je ne pense pas qu'il soit possible de contrôler toutes les personnes qui exercent la même profession que la vôtre... L'amalgame apparaît donc déplacé...

D'autre part, vous évoquez un démontage réalisé AVANT l'Expertise amiable et contradictoire et non pendant l'Expertise citée...

Enfin et je suis l'avis de Jeanmi puisque plusieurs de mes dossiers ont été présentés directement au tribunal et le juge s'est basé dessus sans demander de nouvelles expertises (judiciaires).
En conséquence, je conseille donc très vivement de se présenter à toutes les réunions d'expertise amiable et contradictoire, ne serait-ce que pour savoir ce qu'elle révèle même si le convoqué ne prend aucune position.
Enfin, je vous confirme que les démontages réalisés lors de ces réunions peuvent tout à faire être retenus dès lors qu'il sont réalisés et notifiés dans les règles de l'art.
V1sang
 
Messages: 1171
Enregistré le: Mar Sep 17, 2013 1:49 pm

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar edgar » Jeu Fév 01, 2018 7:50 pm

ces quelques experts "verreux" representent 10% de la profession d'après le procureur d'EVRY,mais ils ne sont qu'une poignée
On rajoute ceux qui ne sont pas comptabilisés(le cas le plus frequent comme sous evaluation des vehicules) par exemple l'expert qu m'a rendu dans sa conclusion "les bacteries transforment le gasoil en eau" et on le dit à un biologiste specialisé en bacteriologie,le dit prélèvement etait NON CONFORME à la Norme NF M07-070
Quand on pose la question aux associations de consommateurs et DGCCRF "que faire de ces experts" la reponse "quand vous n'etes pas satisfait on fait une autre expertise" donc il faut le laisser TRANQUILE.
Je sais qu'on attends que cela soit un particulier qui doit faire le travail de l'autorité de reglementation.Me concernant je ne me plaindrai pas et laisser cet expert ROULER d'autres personnes.

En general la demarche d'un expert est la suivante
un particulier VS un particulier:l'expert applique les regles
Assurances ou constructeur VS un particulier,l'expert applique "comment pouvez pretendre que le construteur est fautif" si le particulier ignore les lois scientifiques il sera forcement fautif sauf il avait sorti auparavant de l'argent depassant l'objet du litige,dans ces conditions il doit rallonger 50% et le litige sera reglé à l'amiable
edgar
 
Messages: 112
Enregistré le: Jeu Avr 28, 2016 9:02 am

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar Jeanmi » Jeu Fév 01, 2018 10:38 pm

Le procureur d'Evry dit ce qu'il veut, mais il ferait mieux d'en dire un peu moins et de se renseigner un minimum sur le système de traitement des véhicules accidentés bien plus complexe que vous ne pouvez l’imaginer...
Ce problème d'experts véreux n'est pas nouveau, c'est cyclique, comme dans toutes les professions au passage...; outre le fait que certains experts n'ont pas assez de travail alors que les autres croulent dessous, une parade à ce genre de pratique est de mettre en place le libre choix de l'assuré de choisir son expert pour voir son véhicule accidenté (les réparateurs l'ont obtenu).
Cela éviterai à certains manquants de travail d'avoir la tentation de pencher du côté obscur pour gagner leur vie, en libérant les experts d'assurance de la pression des statistiques qui leurs ont fait perdre une partie de leur technicité...
Il ne faut pas oublier non plus que les assureurs sont en partie responsables d'une partie du problème puisque ce sont les premiers à revendre les véhicules accidentés qu'ils ont rachetés à leurs assurés...
Faut-il mettre en destruction tous les véhicules accidentés comme le procureur précité l'a évoqué ?
C'est du grand n'importe quoi, d'un point de vue économique et social alors qu'une loi sur la transition énergétique oblige l'utilisation de pièces recyclées...; sauf que si tous les voitures accidentées sont destinées à la destruction, il va y avoir beaucoup de pièces pour plus beaucoup de voitures...
Autre problème de taille qui participe, c'est le prix des pièces imposées par les constructeurs...; avec de tels prix, outre le fait que les voitures deviennent rapidement économiquement non réparables à cause du coût des pièces pour 70 à 80 % des réparations, ces voitures ne sont pas réparées directement, ce qui implique une perte d'activité économique pour les réparateurs, les fabricants de pièces,...et toute la filière, donc des emplois et de la TVA qui est perdue...
Avec l'économie circulaire des pièces de réemploi, je vous rappelle également que la filière des démolisseurs automobile est soumis à des normes strictes et contraignantes qui imposent des investissements importants pour se mettre aux normes...; s'il n'y a plus de voitures à réparer, les pièces de réemploi n'ont plus de débouchées et la filière s’effondre !
Jeanmi
 
Messages: 9463
Enregistré le: Sam Aoû 02, 2008 5:53 pm
Localisation: Nord bourgogne

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar edgar » Ven Fév 02, 2018 11:17 am

ce qui interesse l'assurance est de rembourser le moins possible mais elle TROMPE son assuré par l'intermediaire de l'expert automobile.
Pendant ce temps là l'organisme de réglementation compte les points.Il faut croire que ces filouteries ne les connaissent pas et elles sont arrivées X fois à leurs oreilles.
Qui doit dire "quand un expert ne respecte pas les regles on doit saisir la commission nationale des experts automobiles?"
exemple:effectuer une bacteriologie du gasoil X mois après les faits est SANS OBJET , mais elle est effectuée FORCEMENT "le crime" profite à quelqu'un
edgar
 
Messages: 112
Enregistré le: Jeu Avr 28, 2016 9:02 am

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar Jeanmi » Ven Fév 02, 2018 12:26 pm

Là encore, quel rapport avec un litige avec un vendeur ? Un assureur ne prendra jamais en charge un vice caché, c'est logique.
Peut-être dans le cadre d'une RCP si le problème survient après une intervention, il ne faut pas tout mélanger tout le temps !
Bien sûr que l'assureur veut payer le moins possible, c'est son principe de fonctionnement, d'où l'intérêt d’être présent à l'expertise contradictoire pour voir le problème, et surtout à qui est imputable le défaut (vendeur, constructeur, panne fortuite,...).
Quand on est expert, dans le doute et sans présagé de l'origine du problème, on convoque tout le monde pour pouvoir démonter et aller voir d'où vient le problème, cela reste contradictoire, donc opposable à tout le monde et surtout celui qui est potentiellement responsable...
Jeanmi
 
Messages: 9463
Enregistré le: Sam Aoû 02, 2008 5:53 pm
Localisation: Nord bourgogne

Re: Vice caché - vendeur

Messagepar V1sang » Ven Fév 02, 2018 12:33 pm

Edgar, nous comprenons (ou pas) votre désarroi sur un sujet que vous semblez maitriser mais c'est ainsi...
Et ce n'est pas votre dossier qui remettra en cause ni la profession ni les compétences de l'expert en charge de votre dossier...
Par ailleurs, merci de ne pas faire d'amalgame sur l'ensemble de la profession...

Pour compléter Jeanmi, je suis plutôt favorable au missionnement de l'Expert par le demandeur mais pour être complet, je prônerai un fonctionnement sur le même principe que les médecins avec des honoraires fixés en fonction des prestations à réaliser et en cas de dépassement, celui-ci soit à la seule charge du mandataire qu'il y ait recours ou non...
Il m'apparaît trop facile de mandater un expert dont les honoraires ne sont pas réglés par soi-même. C'est ce qui se passe aujourd'hui pour la PRE (Pièce de Ré-Emploi) ou la PIEC (Pièce Issue de l'Economie Circulaire) : Tout le monde y est favorable sauf pour son véhicule quand ce n'est pas lui qui paie... Il faut que les mentalités changent !

En outre,
Jeanmi a écrit:Bien sûr que l'assureur veut payer le moins possible,

Je ne pense que ce soit le propre de l'assureur uniquement... L'assuré ne veut rien payer et/ou pense signer un contrat d'entretien en même temps que son contrat d'assurance... C'est d'autant plus vrai s'il arrive à se place en victime... C'est à la fois le dilemme du tripartie et la victimisation sociétale...
V1sang
 
Messages: 1171
Enregistré le: Mar Sep 17, 2013 1:49 pm


PrécédenteSuivante

Retourner vers Assurance, vente, vice cachés, responsabilité professionnelle des garagistes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Notre site Forum entraide auto-moto est listé dans la catégorie Automobile : Forum auto de l'annuaire Conference referencement Google